Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Hautmont Pro

Oser aller à contre-courant pour contribuer au bien commun : quand l’entrepreneuriat et la finance visent un fort impact social, avec François Marty et Vincent Fauvet

Conjuguer impact social et pérennité économique ne semble pas aller de soi. Pourtant de plus en plus de projets cherchent à concilier les deux. Des entrepreneurs sociaux montent des entreprises dont le modèle économique leur assure pérennité et impact durable. Souvent, ces entrepreneurs ont « tout fait à l’envers. » Leur capacité d’inventer de nouvelles manières de faire au service d’une finalité sociale première est aujourd’hui une source d’inspiration pour toute entreprise « classique » confrontée aux défis de réinventer ses métiers et de donner du sens à sa mission et ses collaborateurs.

Le financement pour accompagner le développement de ces entreprises « autrement » est aussi amené à évoluer : on parle aujourd’hui d’impact investing – investissement d’impact – pour ces fonds qui cherchent à replacer l’humain au cœur de la croissance de l’entreprise, 100% dédiés à l’accompagnement de la croissance de projets à fort impact social et environnemental.

Dans la lignée des deux précédentes conférences, « Les Entreprises humanistes, plus fortes non par calcul mais par choix » en novembre 2016 ou « Mouvement ‘B-Corp’, le pouvoir de l’entreprise au service du bien commun » en avril 2017, la dixième soirée Vivre l’économie autrement le 19 octobre 2017 a permis un nouvel éclairage sur ces projets qui visent à concilier développement économique et atteinte d’un impact social majeur avec le témoignage de deux entrepreneurs engagés : François Marty du groupe d’insertion Chênelet et Vincent Fauvet du fonds d’investissement et d’accompagnement Investir&+.

 

Retrouvez l'ensemble du compte-rendu de la soirée en cliquant ICI