Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Hautmont Pro
Rechercher dans notre programme

Téléchargez nos outils

Retour sur la soirée du mouvement « B-Corp » ou le pouvoir de l’entrepreneuriat au service du bien commun qui s'est déroulée au centre en octobre 2017.

 

Dans cette période de mutation, le rôle des entreprises est amené à évoluer. La seule recherche du profit n’est plus suffisante, même pour faire du profit ! Dans le Nord, un double projet économique et social est historiquement fortement ancré dans l’esprit entrepreneurial de la région. Redéfinir le succès en entreprise n’en demeure pas moins d’actualité. Au-delà des effets de communication ou de l’affichage de bonnes intentions, la question de la reconnaissance de ces entreprises qui assument des finalités sociales et environnementales au même titre que les profits économiques se pose.

C’est ce que propose la labellisation « B Corp. » Ce mouvement né aux Etats-Unis il y a dix ans s’est propagé rapidement en Amérique Latine (Empresas B), en Australie et plus récemment en Europe. Lancé officiellement en France lors de l’édition 2015 du World Forum for a Responsible Economy à Lille, B Corp est avant tout une communauté de pionniers souhaitant renforcer l'exigence du principe d’entreprise « citoyenne » et qui veulent « faire évoluer le capitalisme » en s’engageant pour le bien commun (B Corp est l’acronyme de Benefit Corporation)

Pour en savoir plus, voici un article retraçant l’origine du mouvement : « B Corporations, une nouvelle génération d’entreprises au service du bien commun »

 

Merci à Chris Delepierre pour cette synthèse de la soirée au format mind mapping

Télécharger Adobe Flash player